Regards sur les arts et les sciences

Ce cours permet aux étudiants ayant suivi le 602-102-MQ de continuer leurs activités d’apprentissage afin de comprendre des textes écrits de 2500 à 3000 mots portant sur les arts et les sciences humaines ainsi que de courts documents sonores. Ils devront aussi produire de courts exposés oraux et rédiger des textes de 450 à 500 mots.

Themes

Centre et périphérie dans la francophonie

Le colonialisme a permis à la langue française de s’étendre aux quatre coins de la planète. Le postcolonialisme, à son tour, a permis aux peuples marqués par le pouvoir français de critiquer la suprématie de la France. Ce cours présentera divers discours artistiques (récit, essai, bande dessinée, cinéma, théâtre, humour), provenant des pays francophones, qui dévoilent des préjugés culturels et défendent la pluralité et la mixité. L’étudiant sera invité à réfléchir sur des notions telles la norme, la marge, l’altérité ou l’interculturalité, et observer la mise en valeur de la diversité propre à la francophonie. Il prendra également position sur ces questions à travers des textes d’opinion et d’argumentation.

Débat sur la nation québécoise

Depuis le rapatriement de la Constitution canadienne en 1982, la place du Québec dans le Canada fait l’objet de nombreux débats. En 2006, la Chambre des communes a reconnu le Québec comme nation au sein du Canada. Ce cours propose d’éclairer la place de la nation québécoise dans le Canada par la lecture d’articles et d’essais. Les étudiants liront et analyseront des auteurs qui défendent des points de vue opposés sur la place du Québec dans la fédération canadienne. Les étudiants construiront ensuite des arguments pour défendre les deux positions et les présenteront dans le cadre d’un débat.

Moi et l’autre : regards sur la diversité humaine

Pourquoi le désir de s’affirmer mène-t-il souvent à la peur et à la négation de l’autre? Quels sont les effets de la mondialisation sur la diversité culturelle et linguistique? Renforce-t-elle notre particularité ou la fait-elle disparaître? Ce cours est une invitation à réfléchir sur notre perception des autres et de nous-mêmes. Parmi les notions abordées, citons l’identité à appartenances multiples, l’influence d’une culture universelle émergente sur les comportements identitaires, le multilinguisme et le multiculturalisme. La lecture d’un essai, d’extraits d’un roman et d’articles médiatiques permettront aux élèves de se familiariser avec ces phénomènes.

Réflexions : le cercle des Premières Nations

Les Amérindiens et Inuits, premiers occupants du territoire nord-américain, sont pourtant peu connus. Ce cours permettra de comprendre la situation des Premières Nations du Québec, du Canada et du continent. L’étude de documentaires, de textes informatifs et de documents d’archives aiguisera notre esprit critique face à ces minorités. Le sort des Autochtones et le défi de leur survie rejoignent un peu celle des francophones et des minorités d’ici ou d’ailleurs. L’esprit de la culture autochtone, qui reconnait l’interdépendance de tous les êtres vivants et la non-supériorité d’une race, nous permettra de réfléchir sur l’importance de protéger et respecter la diversité sous toutes ses formes pour un meilleur vivre ensemble.

Regards sur la lutte des Noirs

L’histoire des Noirs a été marquée par l’esclavage. Nous tenterons de comprendre l’esclavage comme mémoire vive, et les conséquences de ce drame humain. Des premiers récits d’esclaves au grand W.E.B Du Bois, de Cheikh Anta Diop et Toni Morrison jusqu’à Martin Luther King et Nelson Mandela, nous verrons comment ces auteurs ont contribué à façonner les identités noires et nous examinerons de quelle façon leurs écrits politiques et littéraires ont accompagné ce peuple vers l’émancipation. À travers des textes, des conférences, des documentaires, il s’agira de prendre conscience de la manière dont, brisant les chaînes de l’esclavage, ce peuple a su développer des mécanismes pour préserver sa fierté et sa dignité humaine.

Terrorisme et non-violence

La violence est-elle justifiée lorsqu’elle a pour but la libération d’un peuple et la justice sociale? Une révolte pacifique peut-elle être efficace? C’est à de telles questions que tente de répondre ce cours en comparant deux exemples historiques : le FLQ, qui a secoué le Québec des années 1960 par ses actions terroristes, et Léon Tolstoï, un écrivain russe qui fut le premier penseur de la non-violence à l’époque moderne. En analysant des essais, des manifestes, des témoignages, des discours et des films documentaires liés à ces deux figures emblématiques de la révolte, les étudiants mèneront une réflexion critique sur le rôle de la violence dans la société contemporaine.

Vive la consommation?

Qu’est-ce qui nous fait consommer? Pourquoi faut-il nous en préoccuper? Quels sont les impacts sociaux, environnementaux et psychologiques de nos choix de consommation sur le monde qui nous entoure? Jusqu’où la publicité peut-elle aller pour nous faire acheter? Comment pouvons-nous consommer l’information de façon responsable et critique? Ce sont les principales questions que soulève ce cours. Par l’analyse de textes argumentatifs et informatifs, de chansons et de courts-métrages, puis par l’analyse d’un essai de rhétorique, les étudiants développeront une réflexion critique leur permettant de mieux saisir les grands enjeux liés à la consommation.

Website Feedback